background

Hatha Yoga

Tout ce qui est ici est ailleurs ;

ce qui n’est pas ici n’est nulle part.

Vishvasara Tantra


Yoga : une science et une poétique de la conscience


Le Hatha-Yoga, l'un des aspects du Raja-Yoga ou yoga intégral, s'intègre dans l'immense corpus de la Pensée védique et post-védique et représente une voie  d'intégration et d’unité. Il vise, au travers d’une discipline spécifique du corps et du mental (art des postures et art de la respiration) à équilibrer, harmoniser et vivifier l’intégralité du corps et du psychisme.

Le Hatha-Yoga ne représente donc pas une fin en soi mais tient lieu de préparation physique et psychique en vue d’une libération et d’une réalisation de la Conscience pure. Ce vers quoi tend le Raja-yoga est l’actualisation de Sat-Chit-Ananda, c.à.d. l’incarnation de l’Être-Conscience-Félicité.

Du point de vue de la philosophie et de l’ontologie du Yoga intégral, l’Être renvoie à l’Infini ; la Conscience signifie la Connaissance directe qui inclut l’usage des sens de perception, de l’intellect et du mental mais les dépasse infiniment ; la Félicité se rapporte à un haut degré de Joie sans objet et non contingente.

À ce titre, le Hatha-Yoga proposé dans le cadre d’Art-du-Yoga privilégie une approche qui convient à l’Homme contemporain : l’art de dompter, d’apprivoiser et d’optimiser les fonctions et les propriétés du corps et du psychisme. Ainsi, nous développons des qualités physiques telles que l’endurance, la résistance, la vélocité, la coordination, la souplesse, la force, et des qualités mentales qui correspondent à la rigueur et la finesse, la stabilité et l’ouverture, la tempérance et l’auto-détermination, l’équanimité et la sensibilité, la fermeté et la douceur, la puissance et l’aisance, l’attention et la concentration, le discernement, l’empathie...

L’accent est particulièrement porté sur :

- la pratique corporelle des postures (asanas) qui fortifie et modèle subtilement la structure globale du corps et rend efficient les différents systèmes, tissus,  et organes. Le système nerveux, immunitaire, digestif, circulatoire, respiratoire, et les tissus lymphatiques, musculaires et osseux sont particulièrement renforcés. 

- l’art de la respiration (prânâyâma) qui apporte une maîtrise de l'énergie du souffle avec à la clé de nombreux bienfaits anatomique, physiologique (harmonisation du système sympathique et parasympathique ; amplitude respiratoire accrue ; vascularisation améliorée des tissus et organes dont le cerveau) et psychologique (meilleure gestion des flux de pensées, rapport plus équilibré avec le monde des émotions).

En Yoga, la notion de Shakti désigne l’Énergie et la puissance de manifestation de la Conscience pure (essence de la vie). Le corps et la complexité psychique (nommée « corps subtils » et composée de quatre instances, la conscience, l’intellect, le « moi » et le mental) en sont une des Formes. La pratique régulière du Hatha Yoga et du Raja Yoga éveille cette puissance créatrice afin d’en connaître et d’en actualiser la nature et la source.

En Inde, il est de nombreuses écoles de Hatha-Yoga. Le Yoga que j’enseigne est un Yoga classique (et donc intemporel) - Purna Yoga ou Yoga de l’Énergie. Je vous fais vivre de nombreuses postures statiques et dynamiques qui favorisent les étirements et renforcent et tonifient tous les groupes musculaires (sphère sensori-motrice). Le ballet de postures synchronisé avec la respiration rythmée et régulière a un effet vivifiant sur la structure intrinsèque de la colonne vertébrale et sur le système nerveux central, autonome et périphérique.

Ce Yoga comprend :

- Un travail sur le corps au travers des postures – âsana. Je vous amène à les vivre de l’intérieur, comme un don de soi ou une "prière" naturelle du corps.

- Ces postures s’enchaînent dans un ordre qui permet de s’installer avec sensibilité et en conscience dans une assise ferme et fluide : chacune d’elle, selon sa nature, est tenue plus ou moins longtemps afin de diminuer les tensions, de susciter l’attention, et d’éveiller l’Énergie de la Conscience pure  ̶  Prâna.

- La plupart des postures correspondent à des archétypes vivants. C’est pourquoi les six grands axes du corps - la flexion avant ; l’extension arrière ; la torsion/rotation ; les équilibres ; les étirements verticaux/latéraux ; les postures inversées - sont stimulés : afin de se désencombrer des concrétions organiques et des schèmes mentaux répétitifs et recouvrer une liberté originelle.

- Un travail sur l’Énergie et le psychisme au travers de la respiration – prânâyâma. Les techniques de respiration consistent d’abord à réapprendre à respirer en stimulant toutes les zones respiratoires : l’abdomen, le diaphragme, les muscles intercostaux, la cavité thoracique. Il s’agit ensuite d’apprendre à maîtriser le souffle à travers les quatre temps de la respiration que sont l’inspiration, la tenue du souffle poumons pleins, l’expiration, la tenue du souffle poumons vides. Ce sont précisément les temps de rétention du souffle (ou suspension) qui induisent une transformation physiologique (ralentissement du rythme cardiaque, diminution de la tension artérielle, etc.) et psychologique progressive (calme profond, acuité mentale, meilleure gestion des émotions, etc.) ; ces apnées ̶ kumbhaka ̶ suscitent également une légèreté et une vitalité psychique et corporelle. Petit à petit, l’éveil à l’Énergie permet de sentir la totalité du corps vibrer – spanda.

- Une approche de méditation – dhyâna. Celle-ci inclut la capacité de tourner les organes sensoriels, les perceptions et le mental vers l’intérieur, pratyâhâra, et de focaliser son attention sur un point d’Énergie et de conscience, dhâranâ, afin de découvrir en-deçà et au-delà du continuum psycho-mental un vaste espace de paix intérieure, de plénitude et de Joie. Le premier effet significatif de la méditation est de réguler et pacifier le mental, étape incontournable avant de générer une expansion du champ de conscience.

- De temps à autre, les séances sont ponctuées de yoga nidra*. Il s’agit d’une méthode de relaxation profonde qui permet, outre la détente nerveuse et musculaire et la purification des émotions, d’induire un travail de résolutions, sankalpa, afin d’accroître le pouvoir de la pensée créatrice.

Aux origines ou à tout le moins 3000 ans avant l’ère chrétienne, le Yoga participe d’une grande Tradition orale qui dispense son enseignement de Maître à disciple. Or, dès le début du IIème millénaire avant notre ère apparaissent de nombreux textes qui font tous référence au Yoga. Les principaux d’entre eux sont les Puranas, les Samhitas, le Mahabharata dont la Bhagavad Gîta, et un peu plus tard, le Sâmkhyâ, les Sûtras dont ceux de Patanjalî, les Upanishads et les Tantras, synthèse des précédents. Outre la sphère corporelle, anatomique et physiologique, ces traités nous enseignent que la dimension anthropologique, cosmologique, cosmogonique, philosophique, psychologique,  ontologique, métaphysique, éthique, esthétique, spirituelle,… est au premier plan. S’il fallait circonscrire le Yoga intégral en une formule, ce serait celle-ci :

le Yoga intégral  ̶ Raja Yoga ̶  est la conversion de la matière en énergie et la conversion de l’énergie en l’Ultime.

La première conversion (matière en énergie) correspond à l’équation de Einstein :

E = MC2. La seconde conversion (énergie en l’Ultime) évoque la quintessence des cosmologies. Or, le Yoga, bien que sous-tendu par un corpus philosophique qui n’a rien à envier à celui d’Occident, est tout autant une praxis, un agir sensé, outillé de méthodes et de techniques accessibles et efficaces. Aussi, sa finalité ne vise rien d’autre que l’actualisation empirique de notre Essence (Être-Conscience-Félicité).

Lorsque le niveau de conscience d’un seul individu augmente, celui-ci influe sur la sphère humaine, sociale dans son ensemble : la Joie et le bonheur intrinsèques sont donc inversement proportionnels à la somme des désirs égotistes et de l’ego.

Si vous souhaitez découvrir plus avant les fondements et les arcanes du Yoga, j’anime des stages dans lesquels des conférences sur la philosophie, la cosmologie, la cosmogonie et l’anatomie spirituelle (intégrant l'anatomie physique et mentale) étayent l’expérience des séances hebdomadaires.

Par ailleurs,  je vous suggère de cliquer sur l’onglet « bibliothèque » afin de choisir les ouvrages mis à votre disposition et nourrir ainsi votre intellect.


A propos du yoga, ma formation s’inscrit dans trois courants : Jean Klein, Iyengar et Roger Clerc. Je retiens la finesse d’approche de l’école de Jean Klein. Je suis aussi redevable de la transmission de Menaka de Mahodaya, élève directe d’Iyengar, de Krihnamacharya et de Pattabhi Jois, qui m’a donné le sens de la précision et de la rigueur. Enfin, Marc-Alain Descamps, dans la lignée de Lucien Ferrer, de Roger Clerc et du Kriya Yoga avec Hariharanandaji, m’a transmis la profondeur et hauteur de vue que requiert le Yoga.

Contact :  Olivier Walter

Tél. 06 87 83 47 77